Valoriser son expérience professionnelle

Savoir valoriser son expérience est l’une des clés maitresses pour décrocher un emploi. Celui qui saura mettre en avant ses acquis en face d’une opportunité de carrière aura plus de chance de décrocher le job qu’une personne qui ne s’en soucie pas. Alors comment faire ?

articleImage

La liste de vos (nombreuses) compétences

La première méthode consiste à se prendre en main et faire un bilan. Faites le point sur vos expériences et retirez-en les aptitudes que vous avez développées. Souvenez-vous que vous devez être capable de mettre des exemples concrets en face de chaque point !

Une expérience ne se limite pas à un passage dans une entreprise. Par exemple, les voyages que vous avez entrepris dans le passé auront une valeur significative aux yeux des recruteurs. Ils prouveront non-seulement que vous maitrisez une nouvelle langue, mais aussi que vous avez des capacités d’adaptation certaines.

La validation des acquis et de l’expérience

La deuxième méthode – pas nécessairement à dissocier de la première – a pour but de légitimer votre parcours. La validation des acquis et de l’expérience (VAE) permet d’obtenir une partie ou même l’intégralité d’un diplôme sans avoir à reprendre le chemin des bancs de l’école, ou à se lancer dans une formation couteuse.

Pour obtenir une VAE, il convient de s’adresser aux dispositifs académiques de validation des acquis (DAVA), et de justifier d’au moins 3 ans d’expérience dans le domaine concerné. Le dossier de VAE est ensuite examiné par un jury de professionnels, d'enseignants et de formateurs. Une fois validé, le diplôme sera inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Enfin, et comme l’indique la loi (article 133), la VAE s’ouvre au plus grand monde : « Toute personne engagée dans la vie active est en droit de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l'acquisition d'un diplôme, d'un titre à finalité professionnelle ou d'un certificat de qualification figurant sur une liste établie par la commission paritaire nationale de l'emploi d'une branche professionnelle, enregistrés dans le répertoire national des certifications professionnelles visé à l'article L. 335-6 du code de l'éducation. Lorsque la personne en cause est salariée, elle peut bénéficier d'un congé pour validation des acquis de l'expérience dans les conditions de durée prévues à l'article L. 931-22 et selon les modalités fixées aux articles L. 931-23, L. 931-25 et L. 931-26 ainsi qu'aux premier et deuxième alinéas de l'article L. 931-24. Les conditions d'application de ces dispositions sont fixées par décret en Conseil d'Etat. »

Ces deux méthodes combinées vous permettront de valoriser votre profil et d’appréhender vos prochains entretiens professionnels !