Portrait d'Alexia, freelance expérience client

Il est courant de traiter le freelancing, comme un sujet réservé aux professionnels du web et de la création. Il n’en est rien, de nombreux indépendants se lancent chaque jour dans des secteurs variés. Nous sommes allés à la rencontre d’Alexia*, qui nous a parlé de sa vie en tant que freelance dans le domaine de la Relation Client.

articleImage

Quel est votre parcours pré-freelance ?

J’ai travaillé près de 5 ans dans un Service Client d’une grande marque de cosmétiques. Quand j’ai commencé, le département était petit et très peu de process étaient en place. Nous étions alors deux et devions organiser le service. Mettre en place nos idées avec le soutien hiérarchique m’a permis d’aller loin dans l’expérience client, chercher l’excellence, la rigueur et la précision. Nous avions vraiment les moyens de mettre en place une stratégie qualitative. Nous travaillions en synergie avec différents services : web, logistique, CRM… Tout était possible et envisageable. Grâce à cela, nous avons remporté le 1er prix de la Relation Client Online Qualiweb. Cette expérience est majeure dans mon parcours car elle m’a permis de développer une véritable passion pour la Relation Client.

Pourquoi avez-vous décidé de vous mettre à votre compte ?

J’ai décidé de passer freelance pour continuer d’accumuler de l’expérience et couvrir différentes conceptions de la Relation Client. Après avoir développé un service d’une grande marque, dans les meilleures conditions qu’il soit, j’étais curieuse d’explorer de nouvelles structures de toutes tailles. Appréhender toujours plus d’aspects de la Relation Client, acquérir toujours plus de bagages.

Quelles sont vos missions aujourd’hui ?

Mes missions sont variées. Elles vont de la création d’un nouveau service client, à l’amélioration des process déjà en place, en passant par le renouvellement de bases de données parfois obsolètes et la mise en place d’indicateurs de performance, qui peuvent parfois manquer dans les nouveaux services. “If you can’t measure it, you can’t manage it.”

A quoi ressemble une journée type pour vous ?

Cela dépend vraiment de mes missions. Par exemple, en ce moment je suis en mission longue sur site. Par conséquent, ce sont des horaires de bureau. Pour les autres contrats cela peut varier : de 2 à 3 jours en entreprise ou télétravail avec quelques présentations sur site.

Pour quel statut juridique avez-vous opté ?

J’ai choisi le statut d’auto-entrepreneur pour son accessibilité et sa rapidité de mise en place. La flexibilité m’a beaucoup plu aussi. Il est possible de switcher vers un autre statut assez facilement. Tout est fait pour que ce soit facile.

Comment trouvez-vous vos clients ?

Pour l’instant, c’est beaucoup grâce au bouche-à-oreille. Toutefois, j’essaie au maximum de garder à l’esprit « l’après » et rester active sur les réseaux sociaux professionnels tels que Viadeo ou Viadeo Freelance qui me permettent de rencontrer de nouveaux clients et d’accroître ma visibilité. J’ai aussi un site web.

Que préférez-vous dans votre vie de freelance ?

La liberté ! La liberté de se sentir responsable de tout. On grandit vite professionnellement lorsqu’on est indépendant. Malgré cela, on doit toujours se remettre en question pour continuer d’évoluer. Même si je ne travaille pas moins qu’avant, je suis plus épanouie en étant à mon compte. D’un point de vue satisfaction personnelle c’est, à mon sens, l’idéal.

Quels sont les inconvénients ?

L’insécurité. On n’a pas le droit à l’erreur car le bouche-à-oreille peut être à double tranchant. De plus, en tant que freelance, impossible de se cacher derrière qui que ce soit. Le niveau de responsabilité peut parfois générer plus d’angoisse que dans un poste où le salaire tombe à la fin du mois quoi qu’il advienne.

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui hésite à se lancer ?

Le plus important, je pense, est de se lancer dans un secteur dont on est passionné. D’être assez expert, avoir assez de compétences et d‘expériences pour se sentir légitime et droit dans ses bottes afin de conseiller le client. Il faut aussi être certain d’aimer prendre des risques et ne pas avoir froid aux yeux.

*Alexia Viffray, est freelance spécialisée en Relation Client. Plus d’informations : www.xperienceclient.fr & Profil Viadeo