L’expérience associative, un apprentissage à mettre en avant !

Bon nombre d’étudiants s’investissent dans une association en parallèle de leurs études. C’est un engagement qui demande beaucoup d'énergie et une sacrée organisation, mais qui permet de développer des compétences qui pourront être valorisées sur votre profil Viadeo. En collaboration avec Animafac, le réseau des associations étudiantes, voici quelques conseils pour mettre en avant vos expériences associatives.

articleImage

L’expérience associative comme une expérience professionnelle

L’expérience associative n’est pas moins intéressante qu’une expérience professionnelle, elle est même parfois plus valorisante : travailler pour une association bénévolement prouvera au contraire que vous êtes prêt à vous investir et montrera à quel point vous êtes motivé.

« Quel que soit le type d'association (étudiante, sportive, humanitaire ou autre), le contenu des missions reste le plus important, explique Thomas Brette, chargé de recrutement et développement RH. Comme pour une expérience professionnelle classique, les missions contenant de vrais enjeux auront une valeur ajoutée. Par exemple, un budget à gérer, des partenaires à trouver, des actions marketings à mettre en place, etc. »

Ainsi, lorsque vous complétez votre profil Viadeo, explicitez la fonction que vous avez occupée durant votre expérience. Par exemple, « Président de l’association ». Décrivez ensuite les missions qui vous ont été confiées : « gérer les aspects administratifs, suivre la vie institutionnelle (CA, AG, etc), conseiller le coordinateur des festivals ». Notez enfin les résultats obtenus.

Vous aurez l’occasion d’évoquer les difficultés rencontrées pendant votre expérience lors de vos futurs entretiens, que vous devrez bien préparer en amont. C’est à ce moment-là que vous devrez mettre en avant vos compétences associées. Pour cela, le réseau des associations étudiantes Animafac suggère de remplir un tableau à trois entrées. Dans la première, définissez une compétence, « administrer une structure » par exemple. Dans la deuxième colonne, explicitez les sous-compétences qui s’y rattachent, telles que « organiser et classer des documents administratifs », « rechercher et appliquer des obligations légales et statutaires », en prenant soin d’ajouter des situations concrètes dans la 3ème colonne. Voilà sur quoi vous devrez vous baser pour argumenter lors de votre entretien !

Enfin, après avoir listé toutes vos compétences en lien avec votre expérience associative, sélectionnez celles qui seront suffisamment pertinentes et surtout en adéquation avec le poste que vous visez. A l’inverse, si vous n’avez pas encore un métier particulier en ligne de mire, l’ensemble de vos compétences vous permettra d’élaborer votre projet professionnel. Dans notre exemple, la présidence d’une association combinée à un master « management de la culture » orientera peut-être l’étudiant vers les métiers de la production (suivi des aspects administratifs, financiers et humains d’événements culturels).

Une expérience associative est aussi intéressante et valorisante qu’une expérience professionnelle. L’ignorer dans la description de votre parcours reviendrait à vous couper d’un atout important pour les prochaines échéances de votre carrière !