Les vertus de la jeunesse dans une entreprise

Les jeunes diplômés complexent par rapport à leur manque d’expérience et pour cause : les offres d’emploi requièrent souvent plusieurs années d’exercices dans le métier, à moins bien sûr qu’il ne s’agisse d’un simple stage. Pour sortir de ce cercle vicieux, il faut convertir sa jeunesse en atouts incontournables pour une entreprise.

articleImage

Un talent encore brut désireux d’apprendre

Lorsqu’un recruteur rencontre un jeune candidat, il sait pertinemment que celui-ci n’a pas encore d’expérience significative. Mais si un entretien est sollicité, c’est forcément pour d’autres raisons. La première d’entre elles est que le recruteur sait le potentiel que le jeune diplômé représente ; à lui de le mettre en avant !

Ce qui caractérise la jeunesse, c’est sa faculté à apprendre rapidement et avec enthousiasme. Tel sera l’enjeu de l’entretien : montrer sa motivation, son dynamisme, sa curiosité et révéler sa soif d’apprendre. Sur les questions relatives au secteur, il devra expliquer en quoi son regard neuf servira à l’entreprise.

Des capacités non-soupçonnées que les plus expérimentés n’ont pas

D’abord, dire que les jeunes diplômés n’ont pas d’expérience n’est pas vrai. Les stages effectués au cours de leurs études, les petits boulots / jobs d’été, les activités extra-scolaires sont autant d’expériences qui en disent plus sur leur personnalité.

Ensuite, les jeunes talents ont d’autres capacités qu’ils ne soupçonnent pas et qui, pourtant, fait la différence avec leurs futurs collègues plus âgés : ils sont généralement plus à l’aise avec les nouvelles technologies et les derniers réseaux sociaux, et bénéficient des dernières formations grâce à leurs études. Un atout souvent non-négligeable !

Une souplesse à toutes épreuves

Une jeune recrue arrive en entreprise avec une vision du travail encore vierge. Il s’adapte très facilement à la culture de l’entreprise et aux méthodes de ses futurs collègues.

« L’intérêt est managérial, explique Thomas Brette, recruteur pour Viadeo. Un collaborateur avec peu ou pas d’expérience sera sans doute plus enclin à accepter une nouvelle méthode de travail et moins formaté qu'un collègue habitué à une manière de travailler. »

Aussi, il sera plus souple concernant sa mobilité. Il est toujours plus facile de quitter sa région pour un jeune sans trop d’attaches plutôt que pour une personne ayant déjà des enfants par exemple.

Enfin, un jeune diplômé aura forcément des prétentions salariales moindres. Une rémunération dépend grandement des années d’expérience, à tel point que le niveau d’études ne compte plus beaucoup après quelque temps. Un jeune diplômé entamant sa carrière coûte donc moins cher à une entreprise et apporte une bonne dose de fraicheur et de volonté !